Talons aiguilles et bottes de foin

strict warning: Declaration of views_plugin_style_default::options() should be compatible with views_object::options() in /var/www/clients/client280/web505/web/sites/all/modules/views/plugins/views_plugin_style_default.inc on line 13.

Sorti en octobre 2009, distribué en Suisse par Disques Office, aux textes en
français, simples et teintés d'humour, inspirés de la vie de tous les jours, faisant
la part belle aux femmes. Les mélodies fraîches et efficaces vous inviteront à faire la fête !!

01
La menace
02:58

Bien sûr j’suis qu’un grincheux
Et en plus gris sont mes ch’veux
Bien sûr qu’je mate les filles
Du r’gard j’les déshabille
Bien sûr que ça craint
Mais c’est pareil pour mes copains …

Si tu m’quittes tu verras
J’s’rai sans pitié crois-moi
Sans compromis ni sursis
Si tu m’quittes prends garde à toi
Et j’te l’répét’rai pas deux fois
Si tu m’quittes … j’pars avec toi

Bien sûr que j’parle fort
Surtout quand j’ai tort
Pour un rien je m’énerve
Et c’est bien ça qui m’énerve
Côté physique c’est pas le top
Mais c’est pareil pour mes potes …

Refrain

Bien sûr je sais mieux que tout l’monde
Et c’est comme ça depuis des plombes
La clairvoyance de mes propos
Ressemble à une fin d’apéro
Côté « QI » t’enlèves le « I »
Mais c’est pareil pour mes amis …

02
Paulette et les autres
03:44

J’viens d’voir Paulette
Qui s’la pète, derrière ses lunettes de p’tite starlette
Sur un chopper, au boucan d’enfer
Elle, j’aimerais bien l’emballer, mais c’est pas gagné ! Car au guidon du bolide Y a un gros con derrière son bide Quoi ! Moi ? Jaloux d’un motard ? Rien à voir !

J’viens d’voir Zoé
Par un beau noiraud, allongée sur le dos, s’faire masser
De la tête aux pieds, par cet enfoiré
Elle, j’aimerais bien l’emballer, mais c’est pas gagné !
Car dès qu’il dérape avec ses mains
Elle sourit à c’ crétin
Quoi ! Moi ? Jaloux d’un masseur ? Et ta soeur ?
Na na na …

J’viens d’voir Alizée,
A la plage, comme d’autres meufs, quelques surfs, sur les vagues admirer
Avec leurs jumelles, en plein soleil
Elle, j’aimerais bien l’emballer, mais c’est pas gagné !
Car sur la planche, bien fartée
Y a un manche gonflé à péter
Quoi ! Moi ? Jaloux d’un surfeur ? Là je meurs !
Na na na …

J’viens d’voir Chloé,
Faire causette au cuistot, sur l’assiette en promo, et l’entrée
Il lui parle gastro, lui présente ses fourneaux
Elle, j’aimerais bien l’emballer, mais c’est pas gagné !
Car elle prend ce blaireau
Pour un 20 au GaultMillau
Quoi ! Moi ? Jaloux d’un cordon-bleu ? Si j’veux !
Na na na …

03
Ma voisine
02:33

Ma voisine !
Elle fait son jogging avec un doberman
Si c’était un mec j’l’appellerais « Superman »
Elle a des biscotos juste ce qu’il faut
Pour te mettre KO si tu lui touches la peau

Elle fume le cigare et roule en Mercedes
Elle habille d’un costard son p’tit corps de déesse
Le rêve d’ses employés comme prime de fin d’année
C’est d’aller s’balader … dans son décolleté (hé, hé, hé)

Ma voisine, est directrice de l’usine
Ma voisine, est directrice de l’usine

Durant les séances, elle présente le budget
Pendant qu’toute l’assistance, imagine en secret
Lui soulever ses talons entre deux réductions
Mais aux rêves doivent rester, sinon i’ s’ font virer

Refrain

Si j’l’a croise dans l’escalier je peux plus respirer
Ses talons aiguisés comme la lame d’un guerrier
Me transpercent la peau sans me dire un seul mot
Surtout pas m’retourner … Encore raté

04
Avoir 9 ans
03:34

Avec toi à bord du Black Pearl
J’me sentirai jamais seul
Abordage à tribord
Cap sur les trésors

Etre ton guerrier sans peur
Défendre de tout mon coeur
Ton royaume ta tour
Pour rester ton amour

Refrain

Avoir 9 ans
Comme toi mon enfant
Etre ton pote ton confident
Un p’tit peu amoureux sûrement
Avoir 9 ans
Juste de temps en temps
Te dire tous mes petits secrets
Que pour moi je gardais
Te dire surtout sans gêne
À quel point moi je t’aime
Avoir 9 ans
Juste pour un instant

Fâcher parfois nos parents
Sans le vouloir vraiment
Le soir venu pour s’endormir
Tout contre eux se blottir

Des p’tites bêtises sans s’faire avoir
Nous rusés comme des renards
En avouer que la moitié
Pour pas s’faire engueuler

Refrain

05
Jaloux
02:58

Jaloux, jaloux, de toi fou
De tes yeux, tes cheveux, ton rire malicieux
Jaloux, jaloux, comme un fou
Du gars qui r’cevra tes bisous
Jaloux, jaloux comme un pou
Jaloux … ton papou

J’t’ai pas eue dans mon ventre mais dans mon coeur et dans ma peau
Et quand j’te vois si grande j’ai peur beaucoup trop tôt
Tu laisses ton père pour un sombre idiot
Qui te f’ra voir la mer pour ton bas du dos

T’as pas dû prendre grand-chose de moi pour être aussi belle
Et quand j’vois tes longues jambes ça m’confirme c’est cruel
Mais laisse pas ton vieux pour un qui se croit fort
Qui t’parlera d’tes yeux pour ton joli corps

Refrain

Les mecs sont tous les mêmes, sauf ton père ce héros (cause toujours !)
Ils n’en valent pas la peine, ils sont tous tellement faux
Laisse pas ton papou pour un d’ces jeunes loups
Qui t’parl’ra d’amour fou juste pour tes dessous

Jaloux, jaloux, de toi fou
De tes yeux, tes cheveux, ton rire malicieux
Jaloux, jaloux, comme un fou
Du gars qui r’cevra tes bisous
Jaloux, jaloux, de toi fou
De tes yeux, tes cheveux, ton rire malicieux
Jaloux, jaloux, comme un fou
Du gars qui r’cevra tes bisous
Jaloux, jaloux comme un pou
Jaloux … ton papou (3 x)

06
GPS
04:23

Deux heures, je sors de mon bistro
Il me faut un numéro
Pour pas finir la nuit solo
La belle Laura
L’aura ou l’aura pas
La question est bien là
Ell’me dit viens, boire une vodka
J’habite en face du Macumba
J’prends comme un con ma vieille Citron
Durant une heure je tourne en rond …
Un GPS c’est c’qu’il me faut
Je r’tourne au bistro, je r’tourne au bistro,
avec tous mes potos

Trois heures, je r’sors de mon bistro
Il me faut un numéro
Pour pas finir la nuit solo
La p’tite Kelly
Championne des acrobaties
Toutes catégories
Ell’me dit viens, mais avec tes skis
J’habite au d’ssus du téléski
J’prends comme un con ma vieille Citron
Durant une heure je tourne en rond …
Un GPS c’est c’qu’il me faut
Je r’tourne au bistro, je r’tourne au bistro,
avec tous mes potos

Quatre heures, je r’sors de mon bistro
Il me faut un numéro
Pour pas finir la nuit solo
La vieille Ginette
Qui va sur ses quatre-vingt-dix-sept
Mais qu’a d’beaux restes
Ell’me dit viens, boire une clairette
J’te f’rai mon tour de majorette
J’prends comme un con ma vieille Citron
Durant une heure je tourne en rond
Un GPS c’est c’qu’il me faut,
Je r’tourne au bistro, je r’tourne au bistro,
avec tous mes potos

Cinq heures, je r’sors de mon bistro
Il me faut un numéro
Pour pas finir la nuit solo
Soeur Marie-Claire
A c’tte heure-là ça f’ra l’affaire
Fin d’mon annuaire …
Elle m’dit viens, boire une p’tite bière,
Le temps qu’j’termine … toutes mes prières,
J’prends comme un con ma vieille Citron,
Durant une heure je tourne en rond …
C’est là qu’j’apprends à mes dépens :
« Pas de GPS … Pas de fesses ! »

Je r’tourne au bistro avec tous mes potos
Je r’tourne au bistro comme un vieux poivrot

07
Chanson du bar
04:51

Le temps des danses autour du feu a vécu
Le temps des tavernes sombres et puantes s’est perdu
Le temps du 52 est enfin arrivé
Que vivent les bouteilles, les fléchettes et l’amitié

Dans ce bar enfumé nos paroles et nos dictons
Ont le parfum du houblon
Dans ce bar Grand-Rue 52
Repaire des Fribourgeois
Se côtoient gueux et bourgeois
Bienvenue à toi et moi, à lui et à eux
Et vive le 52 ! Et vive le 52 !

Le patron c’est Rocky, une balaise tatouée
Sa casquette affûtée il écoute sans broncher
Les potins du quartier sans jamais oublier
D’accueillir ses futurs créanciers d’une bonne poignée

Refrain

Y’a Monia les yeux glauques, un p’tit air démoniaque
Qui vient péter ses ronds donnés par le social
Paraît même lors d’une de ses vies ancestrales
Bien que pucelle on l’ait brûlée comme Jeanne d’Arc

Refrain

Le vendredi croyez-moi, l’osmose est parfaite
Tous derrière une blonde, loubards et sous-préfet
Co-boivent avec des sportifs, meufs et ouvriers
Le sacro-saint week-end peut enfin commencer

08
Ton héros
03:48

Etre ton seul héros, te sauver de tous les maux
Même de moi s’il le faut si j’m’enflamme un peu trop
T’emmener par la main, emmerder le destin
Et caresser tes seins si tu l’veux bien

Je sais je sais je rêve, c’est pas demain la veille Que collé à tes lèvres, dans tes cheveux j’me réveille Mais laisse-moi tout garder, comme si c’était vrai
Caché au fond de moi, pour mieux penser à toi

Promets-moi si la vie change
Promets-moi si la vie change
De garder sous ton toi(t), une place pour moi
Car malade vieux et même mort
Car malade vieux et même mort
Je reviendrai ici bas t’embrasser encore
Je reviendrai ici bas t’embrasser encore

Voyager dans tes yeux, et prier tous mes dieux
Pour entendre un p’tit « je t’aime », avant les chrysanthèmes
Sous un duvet bien planqué, dans tes bras tout serré
Et surtout sans que personne ne vienne tout gâcher

Refrain

Notre chanson me ramène à ce désir dans ton regard
Mais désir éphémère et sans histoire
Notre chanson me ramène à ce désir dans ton regard
Mais désir éphémère et sans histoire … Point barre

Etre ton seul héros, te sauver de tous les maux
Même de moi s’il le faut si j’m’enflamme un peu trop
T’emmener par la main, emmerder le destin
Et caresser tes seins … avant la fin

09
Avec elle
03:08

Avec elle dorloté, quand l’réveil a sonné
Toujours la caresser, jamais travailler
Attendre le lendemain, nostalgique de la veille
L’embrasser dans les coins, même quand d’autres la surveillent

Si tu savais mon ami
Son visage de déesse
Les anges pleurent jaloux, de n’pas l’avoir aussi doux
Si tu savais mon ami
Ses jolies petites fesses
Le diable sait plus quoi faire, depuis il s’est mit à la prière
Si tu avais mon ami, caressé sa peau
Tu saurais mon ami, pourquoi je vole aussi haut

Avec elle dorloté, tout serrés plus bouger
Bien au chaud dans son lit rester là jour et nuit
N’avoir comme seul soucis, qu’elle ne lâche plus ses bras
Même tout engourdis, enlacés autour de moi

Refrain

Avec elle, même sans ailes, planer dans le ciel
Faire chanter ma guitare, pour croiser son regard
Qui me parle de l’amour, qu’elle me f’ra p’t-être un jour
Si j’attends en silence, qu’elle me donne ma chance

010
Tes vies
02:12

J’voudrais qu’tu m’racontes tout’ tes vies
J’voudrais faire partie de celle-ci
Et même si c’est pas pour la nuit
J’voudrais rester un peu ici
Rester un peu ici

Rien ne va ce soir
Alors je viens te voir
Et même si tu ne t’en doutes pas
Moi je m’sens bien avec toi

Refrain

Peu importe ce qu’ils en pensent
Je veux savourer ta présence
En attendant ma chance
De faire avec toi un tour de danse

J’voudrais qu’tu m’racontes tout’ tes vies
J’voudrais faire partie de celle-ci
Et même si c’est pas pour la nuit
J’voudrais rester un peu ici
Rester un peu ici
Rester un peu ici
Rester un peu ici